Pourquoi les vieux ?

Pour ceux qui ne seraient pas au courant, actuellement je suis étudiant dans une ville qui fut autrefois « capitale » de la France. Jusqu’ici, rien d’anormal, c’est même plutôt bien ce que j’étudie, la ville est sympa, y’a des arbres, de l’eau, des bars, … Mais y’a aussi beaucoup de vieux.
On sait tous qu’on tend plus ou moins à devenir vieux un jour, et même si certains prétendent qu’on peut rester jeune dans sa tête, j’ai pas encore croisé beaucoup de septuagénaires en boîte de nuit. Mais, pour ma part, j’espère bien qu’il me reste encore un paquet d’années avant que les gamins qui me croisent dans la rue m’appellent « Coton Tige ». Ou mieux : Coton Diije !
En tout cas, même si j’ai globalement rien contre les vieux, particulièrement les étés de canicule, il faut bien reconnaitre que comme le dit un célèbre philosophe de notre temps, quand y’en a un ça va, c’est quand il y en a plusieurs qu’on a des problèmes. Et ici, y’en a pas qu’un peu, du papy !
Sans rire, je viens d’aller à la poste, c’est à 500m de chez moi d’après Google Maps, bah j’ai bien croisé une quinzaine de vieux !

Les vieux, c’est un peu comme les chinois, ça se balade souvent en groupe. Sauf que les chinois, ils sont pas d’ici, normalement, et ils parlent rarement français entre eux. J’admets que les vieux non plus ne parlent pas toujours vraiment français. Et deux vieux qui parlent (c’est un dialogue, trois c’est un enterrement), ça critique les jeunes et la technologie, forcément. Pour appuyer mes propos, voilà une vidéo des Deschiens, argument d’autorité en la matière :

Par définition, le vieux est retraité. Du coup il a le temps d’aller faire ses courses à peu près n’importe quand. Mais non, c’est bien mieux d’y aller aux heures de pointe, parce que du coup on peut râler sur ces jeunes qui achètent n’importe quoi, se plaindre à Ma’ame Dupont qu’on a mal aux reins et dire que, de not’ temps, hein … Bref prendre bien son temps pour acheter sa malheureuse baguette de pain et son paquet de couches sénior assorties, pour ensuite arriver à la caisse et demander à passer devant tout le monde parce qu’on va louper la fin des Grosses Têtes.

Mais la concentration de vieux a des conséquences insidieuses, aussi. Par exemple, vu que les vieux ont des sous et bouffent peu, les restos sont chers et les pizzas petites. Du coup les étudiants doivent se serrer la ceinture et se contenter de pâtes. La pire de ces conséquences reste cependant à mon avis l’état de saleté des trottoirs. Je m’explique : un vieux, au bout d’un moment, ça vit seul. Du coup ça achète un roquet histoire de se tenir compagnie. Lequel roquet va être promené par tout par son vieux, et en profiter pour pisser et chier n’importe où. D’où les merdes à intervalle régulier sur les trottoirs.
Il est aussi possible que le vieux opte pour une armée de chats, mais ces sales bêtes préfèrent chier en intérieur, donc c’est moins embêtant pour le piéton lambda.

Méfiez-vous des vieux à roulettes !

Les dangers provoqués par les vieux sont donc multiples, et sans vouloir en dresser une liste exhaustive, je vous recommande de les cotoyer avec modération. Evitez principalement les vieux au volant, ou pire, les vieilles au volant (ça marche aussi pour les vieux aux commandes d’un fauteuil roulant), mais aussi ceux qui veulent vous filer des sous : après vous vous sentirez redevables et devrez leur payer leur séjour en maison de retraite. Cela dit, s’ils vous filent des sous, prenez-les et gardez à l’esprit qu’à cause de leur prolifération, quand nous aurons leur âge, la retraite, on pourra se la mettre bien profond :p

Mardi 27 octobre 2009 Diije, Divers

2 commentaires pour Pourquoi les vieux ?

  • Lise dit :

    Les vieux c’est important, ils me donnent du travail. Les vieux c’est une valeur sure.

  • montreuillois dit :

    :D <= sourire sans dents
    (commentaire offert par Mathieu, ton ami vieux qui t'apprécie quand même…)

  • Laisser une réponse