Hadopi 2

Je n’ai pas l’habitude de parler de politique sur ce blog. D’ailleurs la tendance actuelle de médiatiser la politique me déplaît beaucoup et, je trouve, dénature la chose. Mais passons.

En ce moment à l’Assemblée, les députés débatent de la nouvelle version de la loi Création et Internet, ou Hadopi 2. On sent bien qu’ils sont pas mal encrés dans leur système de partis, et qu’au lieu de chercher à comprendre ce dont il est question ils suivent le chef comme des moutons, d’un côté comme de l’autre, à de rares exceptions près. Il faut quand même saluer les interventions de certains qui semblent y voir un peu plus loin que le bout de leur nez, enfin des députés qui font leur boulot !

Donc, certains députés s’affichent contre la loi par conviction, d’autres parce que leur chef leur a dit que c’était ça qu’il fallait voter, d’autres sont totalement pour alors qu’ils savent même pas de quoi ça parle, tout est normal en bref. Maintenant passons à l’étage supérieur, ou inférieur d’ailleurs, les journaleux. Là encore de rares types ont pigé que l’Hadopi n’était pas, de loin, la meilleure réponse à donner à l’évolution du marché de la culture, mais les autres, la grande majorité des rédacteurs, présentateurs, intervenants et consorts, semblent être pour, parce qu’il faut défendre les artistes, toussa. Oui, ok, défendons les artistes. M’enfin, la loi en question défend plus les maisons de disques (qui enflent les artistes depuis des années au passage) que les artistes. D’ailleurs, est-ce que ça ne serait pas encourager les artistes, confirmés comme débutants, que de les inciter à trouver de nouvelles manières de gagner leur vie, pourquoi pas en se passant de maisons de disques ? Pour certains ça marche très bien, pourquoi pas les autres ?

Attention, je ne suis pas en train de défendre les pirates et autres téléchargeurs illégaux, évidemment qu’il faut revoir le système, et rémunérer les créatifs, mais la répression ou l’éducation (enfin, apprendre aux gens des choses fausses et dépassées, c’est navrant), ce n’est à mon avis que faire stagner le système, essayer de faire tenir un bâtiment dont les fondations sont déjà bien mal en point. On peut d’ailleurs ici faire un parallèle avec l’ensemble du système économique capitaliste tel qu’il existe aujourd’hui. Le conservatisme aveugle ne va pas nous mener bien loin, et j’ai presque l’impression que les rares personnes qui innovent sont montrées du doigt et considérées comme de vilains petits canards au lieu d’être pris comme modèles.

En tout cas, j’ai la sensation d’avoir découvert plus d’artistes plus intéressants que les « tubes » aseptisés qu’on nous balance à la radio par le bouche à oreilles et internet que par la pub des maisons de disques. D’ailleurs dans bien des cas, impossible de trouver leurs albums à la fnac …
Je ne sais plus qui dit dans un documentaire sur la bulle internet que j’ai vu il y a quelques jours (partie 1 et partie 2) qu’à l’époque, le simple fait d’être jeune faisait de vous un expert au sujet d’internet et des nouvelles technologies. Visiblement ça n’a pas duré. Est-ce que pour autant on a tort de dire qu’Hadopi n’ira pas loin ? J’en doute fort 🙂

mercredi 22 juillet 2009 Diije, Musique(s), Web

Laisser une réponse