Musique(s)

Matt Bioul

Ca fait un moment que j’ai été inactif ici, notamment parce que j’étais très occupé. Mais la rentrée approche et donc je vais enfin pouvoir me reposer un peu et rédiger quelques articles :p

Il y a un peu plus d’un an, j’ai eu le plaisir de tester le site akamusic.com pour teu.be (teu.be en lui-même est pas vraiment opérationnel, mais vous trouverez mon article de l’époque). A cette occasion j’avais donc, un peu au hasard je dois bien le reconnaitre, investi 10€ dans l’éventuel album de Matt Bioul. Il se trouve que cet artiste belge a réuni les 50 000€ nécessaires à la production de son album, et après une longue attente durant laquelle ledit album (Daystripper) a été enregistré, mixé, toussa, j’ai eu l’immense plaisir d’en recevoir ce matin (enfin ce soir vu que j’étais pas là) dans ma boîte aux lettres un exemplaire dédicacé à mon nom. Et c’est vraiment dédicacé à la main ! Sachant qu’il a 315 producteurs, il a dû s’amuser :p

Matt Bioul - Daystripper

J’avais jetté un oeil de temps en temps sur le profil de Matt Bioul sur akamusic durant la réalisation de l’album, et j’avais remarqué que son style avait quelque peu changé (par exemple au départ il s’appelait Matthieu Bioul mais il est peut être devenu aveugle) (haha). En tout cas le résultat est assez intéressant, en tout cas je ne pense pas que le fait que je sois « producteur » de cet album m’influence quand je dis que j’aime bien.

Donc, si vous ne savez pas quoi acheter pour nourrir vos oreilles, en plus de Liz van Deuq, vous pouvez maintenant écouter Matt Bioul !

Quelques Liens

Samedi 26 septembre 2009 Diije, Divers, Musique(s) Pas de commentaire

Hadopi 2

Je n’ai pas l’habitude de parler de politique sur ce blog. D’ailleurs la tendance actuelle de médiatiser la politique me déplaît beaucoup et, je trouve, dénature la chose. Mais passons.

En ce moment à l’Assemblée, les députés débatent de la nouvelle version de la loi Création et Internet, ou Hadopi 2. On sent bien qu’ils sont pas mal encrés dans leur système de partis, et qu’au lieu de chercher à comprendre ce dont il est question ils suivent le chef comme des moutons, d’un côté comme de l’autre, à de rares exceptions près. Il faut quand même saluer les interventions de certains qui semblent y voir un peu plus loin que le bout de leur nez, enfin des députés qui font leur boulot !

Donc, certains députés s’affichent contre la loi par conviction, d’autres parce que leur chef leur a dit que c’était ça qu’il fallait voter, d’autres sont totalement pour alors qu’ils savent même pas de quoi ça parle, tout est normal en bref. Maintenant passons à l’étage supérieur, ou inférieur d’ailleurs, les journaleux. Là encore de rares types ont pigé que l’Hadopi n’était pas, de loin, la meilleure réponse à donner à l’évolution du marché de la culture, mais les autres, la grande majorité des rédacteurs, présentateurs, intervenants et consorts, semblent être pour, parce qu’il faut défendre les artistes, toussa. Oui, ok, défendons les artistes. M’enfin, la loi en question défend plus les maisons de disques (qui enflent les artistes depuis des années au passage) que les artistes. D’ailleurs, est-ce que ça ne serait pas encourager les artistes, confirmés comme débutants, que de les inciter à trouver de nouvelles manières de gagner leur vie, pourquoi pas en se passant de maisons de disques ? Pour certains ça marche très bien, pourquoi pas les autres ?

Attention, je ne suis pas en train de défendre les pirates et autres téléchargeurs illégaux, évidemment qu’il faut revoir le système, et rémunérer les créatifs, mais la répression ou l’éducation (enfin, apprendre aux gens des choses fausses et dépassées, c’est navrant), ce n’est à mon avis que faire stagner le système, essayer de faire tenir un bâtiment dont les fondations sont déjà bien mal en point. On peut d’ailleurs ici faire un parallèle avec l’ensemble du système économique capitaliste tel qu’il existe aujourd’hui. Le conservatisme aveugle ne va pas nous mener bien loin, et j’ai presque l’impression que les rares personnes qui innovent sont montrées du doigt et considérées comme de vilains petits canards au lieu d’être pris comme modèles.

En tout cas, j’ai la sensation d’avoir découvert plus d’artistes plus intéressants que les « tubes » aseptisés qu’on nous balance à la radio par le bouche à oreilles et internet que par la pub des maisons de disques. D’ailleurs dans bien des cas, impossible de trouver leurs albums à la fnac …
Je ne sais plus qui dit dans un documentaire sur la bulle internet que j’ai vu il y a quelques jours (partie 1 et partie 2) qu’à l’époque, le simple fait d’être jeune faisait de vous un expert au sujet d’internet et des nouvelles technologies. Visiblement ça n’a pas duré. Est-ce que pour autant on a tort de dire qu’Hadopi n’ira pas loin ? J’en doute fort :)

Mercredi 22 juillet 2009 Diije, Musique(s), Web Pas de commentaire

I’m bad

MJ est mort, le jeu est fini (super jeu de mot, je le dis parce que sinon vous remarquerez pas). Tout le monde y va de son petit hommage, même le petit Nicolas a profité de son voyage aux Antilles pour s’y mettre. Personnellement, j’ai jamais été un grand fan de la musique ni du personnage, mais c’est vrai qu’il avait un petit côté génial. En tout cas je me rappelle encore avoir vu le fameux Captain EO à Disneyland quand j’étais petit, et c’était pas mal :)

En tout cas ce buzz autour de la mort du Roi de la Pop montre encore une fois la puissance de Twitter comme moyen d’information instantanée, comme le montre cette vidéo des mots les plus employés dans les tweets au moment de l’annonce de sa mort :

Vous allez vous demander pourquoi je parle de Twitter alors que dans un précédent billet j’ai dit que je ne l’utilisais pas. Et bien, depuis quelques temps j’ai installé un client twitter (Mixero pour ne pas le nommer) et je m’y suis un peu mis. J’ai toujours du mal à comprendre pourquoi ce service provoque autant d’engouement puisqu’il est plus ou moins équivalent (de loin) à un mix entre IRC (est-ce que j’ai déjà mis autant de liens dans un article sur ce blog ?!) et les flux rss. Cependant, une fois dépassé le côté twiterreux de base comme les appelle Ek0^, on se rend compte des quelques atouts du système.

Ce dont tout le monde parle, c’est l’information instantanée, et sans trop de prise de position, puisqu’en 140 caractères, c’est difficile. Mais on est aussi assez proche de gens auxquels on n’aurait pas accès autrement. Par exemple si l’envie vous en prend, vous pouvez envoyer un DM (Direct Message) à Obama, mais je doute que ça ait plus d’effet que les voies habituelles.
Il y a aussi pas mal d’infos, de liens, d’images que l’on ne posterait pas sur un blog. On découvre ces derniers jours, avec l’Iran ou Microsoft Outlook par exemple, que Twitter est un moyen de lobbying assez puissant et plutôt incontrôlable. Et ça reste un excellent moyen de faire des conneries :p

Malgrès tout, la prise en main de Twitter me paraît assez complexe, et je comprends totalement que seulement 125 000 Français aient créé un compte, et que la grande majorité des utilisateurs dans le monde ne l’utilisent jamais.

Sinon, rien à voir, hier soir j’ai tenté d’expliquer à une collégienne que même si j’avais pas un skyblog, ça n’en était pas moins un vrai blog (c’est même plutôt l’inverse, non ?). Je pensais que ça existant que dans les quotes de Dans Ton Chat, ce genre d’échange digne d’Arthur s’adressant à Perceval et Caradoc, bah non.

Samedi 27 juin 2009 Diije, Divers, Musique(s), Web 2 commentaires

Good Morning England

Bon j’aurais dû faire cet article il y a quelques semaines déjà, mais mieux vaut tard que jamais.
Donc, l’autre jour (y’a un mois au moins) je suis allé voir Good Morning England (en anglais The Boat That Rocked) au cinéma, en VOST. D’ailleurs s’il vous prend l’envie de le voir (même si malheureusement je doute qu’il soit encore projeté, donc il faudra attendre la sortie DVD), je vous conseille de le voir en VOST, c’est un peu comme Bienvenue chez les Ch’tis, ça se double pas très bien.

Commençons par la bande annonce :

L’histoire, inspirée de faits réels, se déroule donc sur un vieux cargo délabré qui sert de locaux à une fameuse radio pirate anglaise, Radio Rock. Le héros, Carl, vient de se faire renvoyer du lycée, et sa mère l’envoie sur le bateau de son parrain, Quentin, patron de la radio en question. Il va y rencontrer les 8 DJ’s de Radio Rock, et partager leur vie plutôt Rock’n Roll, alors que le gouvernement anglais, agacé par l’audace de ces radios illégales, cherche par tous les moyens à les faire taire.

Good Morning England

Chaque DJ amène avec lui son univers musical personnel, et l’ensemble très éclectique forme une bande originale géniale, que je vous encourage à écouter sur Spotify (ceux qui n’ont pas Spotify sont nazes de toute façon :p). L’ambiance du film est très bonne aussi, les décors, les costumes, tout colle bien à l’époque, et on peut dire que ça donne envie d’écouter de la musique. Je pense aussi que ce film est un bel hommage à ces pionniers qui ont participé à briser les tabous et à diffuser cette musique qui a donné naissance à une grande partie de ce qu’on écoute aujourd’hui, le tout à une époque où la société conservatrice était au début de sa mutation.

En conclusion, je pense que je me précipiterai pour acheter le DVD de ce film quand il sortira. C’est donc qu’il m’a beaucoup plu, puisque le dernier DVD que j’ai acheté est Star Wars – Episode III ^^

Liens :

The Quidz of Death n°4

Pour ce quatrième quiz, j’ai décidé de vous demander de reconnaitre des lignes de basse célèbres. Vous allez vite comprendre de quoi il s’agit. Comme pour le premier quiz, j’ai enregistré moi-même ces basses avec mon cor. Outre la qualité du son assez médiocre, tenez aussi compte du fait que le cor d’harmonie n’est pas franchement fait pour ça. Mais bon, comme dirait l’ewok, ça fait Ramucho. Sur ce, débouchez-vous les cages à miel et identifiez les morceaux suivants (c’est facile, promis) :

  1. Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

  2. Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

  3. Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

  4. Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

  5. Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

  6. Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

  7. Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

  8. Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

  9. Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

  10. Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

  11. Et le bonus (la seule vraie partition de cor) :

  12. Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Voilà, à vous de jouer !

Vendredi 12 juin 2009 Diije, Musique(s) 15 commentaires