Archives de janvier 2010

SuperRefMan : fin du concours

Voilà, le concours SuperRefMan est terminé depuis ce matin 9h00, et nous nous sommes brillamment classés 2e de la catégorie « Autres étudiants », et 4e au total, notre site figurant en 6e position sur Google. Le classement complet est disponnible ici.

Au final, en plus de l’expérience très intéressante apportée par ce concours, il faut admettre que la principale satisfaction pour nous est d’avoir battu les M2, objectif initial de notre participation au concours :p
En plus de ça, on figure finalement à une très belle place, ce qui était loin de nos attentes au départ.

En tout cas, ce concours m’a permis d’envisager le référencement sous de nouveaux angles, et je pense que je ne m’y prendrais pas tout à fait de la même façon si c’était à refaire.

Merci à tous ceux qui nous ont aidé, vous pouvez virer vos liens maintenant :p

Vendredi 29 janvier 2010 Diije, Divers Pas de commentaire

Kikoolol

Je ne me risquerai pas à tenter d’écrire cet article à la manière des kikoolols, mais c’est pas l’envie qui m’en manque. Quoi qu’il en soit, l’idée étant déjà prise par la Désencyclopédie, qui dispose de gens bien plus compétents que moi en la matière.
Malgrès tout, dans un souci d’accessibilité envers eux, j’invite tous les kikoolols qui souhaitent lire cet article à utiliser ce fabuleux traducteur automatique.

Pour commencer, quelques définitions : on les appelle parfois kikoolols, wesh, tektonik, n00bs, newbies, glandus, boulets, geekoulols, kévins, voire même adolescents, ils ont (en majorité) entre 12 et 18 ans, s’ils sont plus vieux ils ont du souci à se faire, s’ils sont plus jeunes aussi. Ils ont eu par le passé un skyblog, depuis ils ont envahi facebook, et bientôt (hélas) twitter, ils massacrent la langue française, adoptant trop souvent le langage SMS, bref vous les avez forcément croisé sur internet.
Mais pour ma part je pense qu’il est nécessaire de ne pas se contenter de considérer les seuls âges et usages de la langue française pour qualifier une personne de kikoolol. Car certains cachent bien leur jeu !

Toutefois, on admet souvent que l’une des caractéristiques communes à tous les kikoolols est de croire qu’il n’en est pas un, un peu comme cette tortue :

Ok, cette illustration n\'a rien à voir avec l\'article, je l\'admets.

Cependant l’objet de cet article n’est pas de vous donner des conseils pour vous débarrasser de ces obstacles à la sérénité, mais d’analyser l’évolution de leur comportement. Il n’y a pas si longtemps, la plus grande organisation de kikoolols connue était un réseau de blogs hébergé par une station de radio diffusant de la musique douteuse. Et à part quelques éclaireurs s’aventurant dans des réseaux jusque là bien tranquilles, le reste de l’Internet était épargné. Mais ces temps sont révolus, mes amis !

En effet, les kikoolols s’infiltrent partout, dans vos listes d’amis sur Facebook, dans vos followers/followings sur Twitter, dans vos contacts IM, sur vos forums, partout je vous dis. Et ils ne se contentent pas de s’approprier nos outils de communication, mais aussi notre culture ! Aujourd’hui, on ne peut plus dire « Tu peux pas test » sans passer pour l’un d’entre eux, alors que rares sont ceux qui connaissent l’origine de ce genre d’expressions. On peut donc s’interroger sur leur but ultime. Transformer le web en une cour de récréation de collège ? Peut être. Cela étant, ont-ils un but précis ? Personnellement, je ne les crois (/espère) pas assez organisés pour ça. Enfin, quoi, vous imaginez, une organisation mondiale des kikoolols, dont le but serait de dominer le monde ?! Nous finirions en prison pour non-respect des nouvelles règles de l’orthographe et de la grammaire.

Sans aller jusqu’à de tels extrêmes, je remarque tout de même qu’en réponse à la prolifération de ces peuplades dégénérées, c’est aussi notre comportement qui se modifie, et si certains, trop nombreux, choisissent de se mêler à la masse, d’autres heureusement résistent à l’envahisseur, même si la cause parait perdue d’avance.
Car la barrière temporelle autrefois si importante entre l’éclatement d’un buzz dans la geekosphère et sa découverte par les kikoolols ne cesse de s’amenuiser, et puisqu’être geek est à la mode, nous perdrons bientôt l’avantage culturel qui faisait notre force. Ce constat est dur, mais tout espoir n’est peut être pas perdu, car après tout, un kikoolol, ça grandit, et à la manière des pokemons, ça évolue.

Alors croisons les doigts. En attendant, le kikoolol est l’avenir du web.

Dimanche 24 janvier 2010 Diije, Divers Un commentaire

SuperRefMan : le point au 20 janvier

Nous sommes le 20 janvier, il ne reste plus que 9 jours avant la fin du concours SuperRefMan, et notre site est plutôt bien placé pour l’instant, en 6e position sur Google, loin devant l’ensemble des M2 :p
C’est donc la dernière ligne droite et il nous faut donc redoubler d’efforts, faire buzzer nos articles inutiles sur SuperRefMan et surtout croiser les doigts.
Nous sommes toujours à la recherche d’échanges de liens, n’hésitez pas à nous contacter sur superrefman @ deneuville.info pour négocier :p

En attendant, bonne chance à tous les participants, surtout à ces pauvres M2 :p

Mercredi 20 janvier 2010 Diije, Divers 2 commentaires

SuperRefMan : le point au 9 janvier

Avec la nouvelle année, nous nous engageons dans la dernière ligne droite du concours SuperRefMan. Et pas de la meilleure des manières, puisque nous avons perdu une dizaine de place ces derniers jours, nous retrouvant donc en 3e page.

Mais il nous reste exactement 20 jours pour remonter dans le classement, et nous n’avons pas encore abattu tous nos atouts. Évidemment, nous faisons face à une forte concurrence, et la lutte sera difficile, mais restons confiants.

En tout cas je ne peux que vous inviter à nous aider, notamment en mettant sur vos éventuels sites et/ou blogs un lien vers notre site : http://mastersippe.deneuville.info

A bientôt pour de nouvelles infos !

Samedi 9 janvier 2010 Diije, Divers Un commentaire

Meilleurs vieux

Et voilà, encore une année qui s’achève et une nouvelle qui démarre. Au final ça ne change pas grand chose d’autre qu’un ou deux chiffres dans la date.
Du coup, je suis tenté d’utiliser la même méthode que Le Chat :

Le Chat vous présente ses Meilleurs Voeux

Remarquez au passage que ce chat là, je l’aime bien, ce qui est rare, pour un chat.
Mais pour en revenir au premier sujet, ça n’est sûrement pas original, mais j’aime de moins en moins les fêtes de fin d’année. Les avoir passées cette année accompagné de mes deux béquilles parce que j’ai une entorse à la cheville n’a sûrement rien arrangé, mais c’est plus le côté hypocrite de ces réunions de famille et de ces échanges de cadeaux qui m’énerve. N’allez pas croire que je n’aime pas ma famille, j’en apprécie la grande majorité, et je regrette la plupart du temps de ne pas les voir plus souvent. Mais pourquoi faut-il que la fin de l’année soit une excuse à ces repas interminables, où l’on passe la moitié de la journée à table, avec tout autour des gamins qui braillent parce que leur frère ne veut pas leur prêter son nouveau jouet, et où le nombre de conversations intéressantes que l’on peut avoir est inversement proportionnel au nombre d’invités ? D’ailleurs lesdites conversations intéressantes se déroulent indéniablement toutes en même temps à chaque coin de la table, et on ne peut donc pas les suivre simultanément.

Ajoutez à ça les longs trajets en voiture, sur la neige, à admirer ces kilomètres d’illuminations inutiles, ridicules la plupart du temps, et qui dans tous les cas n’aident certainement pas à la lutte contre le réchauffement climatique, et l’inévitable présence de la grand-tante Gertrude que personne ne supporte (c’est réciproque) mais que tout le monde invite (vous savez, celle à qui vous refusiez de faire la bise quand vous étiez petit parce qu’elle a de la barbe), et vous obtenez le Noël parfait.

Entre Noël et le Jour de l’An, c’est la traditionnelle semaine des bêtisiers, où chaque chaîne de TV nous repasse les mêmes gags depuis des années, qu’on a d’ailleurs pu voir à de nombreuses reprises tout au long de l’année. Puis arrive le Réveillon, que l’on passe généralement plutôt à faire la fête avec des amis (la quantité d’alcool ingurgité s’en voit donc multipliée), sauf quand on a une put*** d’entorse. Et viennent, évidemment, les Vœux.
Dans le genre inutile, ça se pose là, les Vœux. Quelqu’un peut me dire à quoi ça sert, concrètement, de dire « Bonne Année » à chaque personne que l’on croise pendant un bon mois ? Personnellement j’oublie à peu près 9 fois sur 10, du coup on me prend pour un malpoli et ce qui devrait être un message de paix, de joie, de bonne humeur, se voit teinté de reproche.

Globalement je pense que les fêtes de fin d’année, ça ne sert en fait qu’à gonfler la consommation et faire oublier au peuple tout ce qu’on lui a mis bien profond pendant les 11 mois précédents. Mais puisque c’est la tradition, je vous souhaite quand même une bonne année, et qu’elle soit exempte d’entorses autant que possible.

Mardi 5 janvier 2010 Diije, Divers Pas de commentaire